Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Senior Rôliste

Blog sur le JDR et la littérature fantastique d'un rôliste français vivant au Japon

Alien: Le jeu de rôle

"Personne ne vous entendra crier dans le vide". Une phrase accrocheuse qui sera accueillie par un haussement d'épaules pour tout étudiant en physique. C'est élémentaire voyons, l'impédance du vide est telle qu'aucune onde acoustique ne peut s'y propager, peuh! Et puis pour quelles raisons hurlerions nous dans ce vide qu'est l'espace? Et bien voici un indice qui commence par un X, et qui n'est en aucun cas le repère d'un trésor à déterrer. 

Attention où on met les pieds !

Alien a débarqué en jeu de rôle l'année dernière, l'un des derniers dans la conversion d'oeuvre cinématographique en jeu de rôle (Dune est en train de suivre, ainsi que Altered Carbon).

C'est dans un premier temps avec beaucoup d'appréhension que j'ai abordé ce jeu: un film qui devient un jeu de rôle quand nous sommes habitués à voir des jeux de rôles plus souvent inspirés d'oeuvres littéraires monumentales, peut être accueilli avec circonspection. Et pourtant, c'est l'exception qui confirme la règle, toujours juger sur pièces car mon appréhension d'abord négative s'est avérée honteusement erroné!

Crée par la maison d'édition suédoise Free League Publishing, le jeu nous invite à nous replonger dans le monde de la série Alien sous deux angles principaux. Le premier consiste à nous immerger dans l'ambiance des films, le mode cinématographique qui, si vous connaissez la série Alien, vous propulsera dans l'ambiance angoissante et claustrophobe d'un vaisseau en perdition ou d'une colonie dont les habitants ont tous disparu, un mode où l'espérance de vie est souvent très bas et dopé d'adrénaline. 

Le deuxième vous invite à explorer le monde dérivé de la fiction d'Alien en vivant des aventures sur

Les dés de base et de stress (jaune)

plusieurs séances. L'ensemble est motorisé par un système de jeu abordable et dont la réputation n'est plus à faire car déjà employé dans d'autres gammes et notamment Mutant Year Zero, Tales from the Loop et Things from the Flood. On notera outre le classique 6 qui indique une réussite à un jet quelconque, la possibilité de rendre les choses plus périlleuses avec les dés de "stress" qui, d'un côté augmentent vos chances de réussite -il y a le bon stress -et l'autre -le mauvais stress- qui en cas de l'apparition d'un "1" va augmenter le risque du personnage de paniquer et de faire n'importe quoi, c'est embêtant notamment si c'est lui qui porte une arme lourde ou est au beau milieu d'une manipulation informatique vitale...

Misant sur la très probable notoriété du film légendaire, c'est le mode cinématique qui est proposé en amuse bouche via un kit de démarrage très fourni et réjouissant composé d'un scénario de mise en jambe, d'un livret de règles simplifié, de deux sets de dés, de cartes objectifs, équipements etc, des jetons, des plans et un atlas géant de l'univers connu et de ses centaines voire milliers de planètes colonisées qui se partagent en plusieurs grandes factions (pour les minutieux je vous invite à trouver sur la carte fournie le monde au nom de celui qui a écrit le scénario d'Alien!). D'ores et déjà c'est un kit d'ensemble qui donne la possibilité à tout style de jeu d'être utilisé, bien joué!

Les scénarios cinématiques et l'écran

Le scénario fourni, le Chariot des Dieux, est une invitation à revivre une expérience analogue à celle qu'a vécu l'équipage du Nostromo. Ancré dans la fiction développée dans Prometheus (qui a lieu avant Alien: le 8ème passager), un vaisseau de transport spatial est mandé par sa compagnie de dévier de sa trajectoire pour porter secours à un vaisseau dérivant qui détient des informations scientifiques de première importance. Les membres de l'équipage, de simples techniciens et pilotes, abordent le navire où ils vont être progressivement confronté à une horreur inimaginable. Pour les familiers d'Alien, c'est l'angoisse de voir surgir le danger à tout moment, quant à ceux qui ne connaissent pas Alien, c'est l'angoisse de se demander à quoi correspond cet "Alien" dans le titre.  Dans les deux cas c'est de la tension et du stress via un récit dirigé très habilement par un scénario qui offre moult aides de jeu et éléments narratifs pour construire une trame solide. 

ll m'a fallu tester ce scénario avec deux joueurs ne connaissant pas Alien (si si, ça existe! de la perle rare!) pour constater l'impact de la tension créée par le jeu conduisant les joueurs à ne penser qu'à sauver leur peau quitte à se mettre sans gêne des bâtons dans les roues dans une fuite éperdue et chaotique (Je ne veux pas mourrriiiirr!!). Une belle expérience convaincante sur la qualité du jeu, surtout quand on sait que d'autres scénarios cinématiques suivront, et un tout particulier nommé "Destroyer of Worlds" où les joueurs incarnent des Marines de l'espace, en référence directe à Aliens (le deuxième volet de la série). 

A présent vient le mode campagne. Les jeux se situant dans l'espace sont souvent d'une complexité

Même dans le futur, les profits avant tout!

qui m'ont toujours rebuté aussi n'ai je jamais sauté le pas pour ce genre. Mais dans le cas d'Alien, force est de reconnaître que le système a bien pensé à rendre ce mode facile d'accès et attractif. Dans un monde découpé en territoires contrôlés par différentes factions et corporations, le mode campagne peut aussi bien nous conduire à revivre la colonisation d'une nouvelle planète qu'à nous plonger dans une guerre entre factions, voire même jouer au niveau local comme une enquête policière au vu des différents archétypes disponibles.

Dans un monde où les corporations considèrent comme normal de faire passer la vie d'employés par pertes et profits pour mettre la main sur une manne révolutionnaire d'armes biologiques, ou de filons de ressources rares, c'est un monde sombre, glauque et dur qui attend les joueurs. Mention spéciale au mode des batailles spatiales, là où d'autres gammes de space opéra m'ont fait baissé les bras, le système mis en place par Free League est d'une facilité réjouissante. 

C'est donc une agréable surprise qui m'a fait adopté cette série dans son intégralité. La possibilité d'avoir un mode pour des one-shot (scénarios d'une soirée) ou des campagnes entières fait d'Alien un jeu accessible à un vaste panel de joueurs, et c'est très bien pensé à un moment où le jeu de rôle attire davantage de curieux!

Alien donc, un jeu qui fut une agréable surprise et qui fera hurler vos joueurs dès qu'un X pointera son museau. Et, bien entendu, personne ne les entendra... Si vous voulez savoir quel est ce X, il vous faudra sauter le pas!

Le jeu est disponible en anglais sur le site de Free League Publishing mais également en français chez Arkhane Asylum Publishing.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article