Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Senior Rôliste

Blog sur le JDR et la littérature fantastique d'un rôliste français vivant au Japon

Reign of Terror: L'Appel de Cthulhu au temps de la Révolution et de la Terreur.

Si l'Appel de Cthulhu compte parmi les jeux de rôles les plus anciens et prolifiques, au vu de la foison d'ouvrages à la sauce tentaculaire ces derniers temps, ce jeu de rôle a souvent fait son nid dans les années 1920, période charnière entre les deux guerres mondiales, et surtout période de prédilection de l'auteur du Mythe, H.P. Lovecraft qui vécut à cette époque.

Des tons de pourpre sinistres

Ces derniers temps donc, nous avons vu une grande diversification de l'offre de scénarios et de "Settings" complets, nous permettant de jouer différemment et à d'autres époques. 3 suppléments dans cette veine ont été produits par Chaosium et je vous parle aujourd'hui du Règne de la Terreur, où le mythe de Cthulhu s'invite dans le tumulte (propice!) de la Révolution Française. 

L'ouvrage, de 125 pages, nous fournit une campagne complète en deux parties, pouvant être terminée en moins d'une trentaine d'heures et qui commence dans un Paris pré-révolutionnaire, en juin 1789. Les investigateurs, incarnant des soldats de l'armée royale, prêtent main forte au physicien du roi, le Dr. Lucien Rigault, dans les grandes opérations de transfert des corps du cimetière des Saint-Innocents vers les Catacombes. 

Il est tard dans la nuit, des ouvriers miséreux traînent des brouettes entières d'ossements, séparent crânes et squelettes pour les entreposer dans des galeries vierges des catacombes. Les soldats s'assurent que l'ordre et la discipline règnent, un ecclésiastique s'étant fait lynché par des ouvriers il y a quelques jours, le renfort de l'armée s'avéra impératif... A Paris le peuple a faim, nourrit une haine au bord de l'explosion pour les aristos et les prêtres, étouffe sous le poids des taxes, et les Etats Généraux vont bientôt se tenir avec, pour la première fois, le Tiers Etats en position de majorité face à l'Eglise et la Noblesse: un espoir pour le peuple, fragile certes, mais un espoir quand même.

La prise de la Bastille, le lynchage de De Launay

Des incidents mineurs vont perturber les opérations, un ouvrier aperçoit une silhouette rôdant dans les couloirs des catacombes, entraînant le refus des autres de poursuivre le travail, on menace de tirer sur les récalcitrants, un carrosse rapide manque d'écraser des travailleurs...Et à quelques rues d'ici, un boulanger est en passe de se faire lyncher par une foule affamée parce qu'il n'a plus de pain à leur vendre.

Oui, Paris est une poudrière au bord de la déflagration. 

Puis, un meurtre commis plus loin dans le centre de Paris conduit les investigateurs, sur ordre de leur officier, à s'y rendre pour enquêter la scène. Une famille massacrée, des corps mutilés atrocement, au milieu de pamphlets révolutionnaires imbibés du sang des victimes. Le peuple accuse l'aristocratie...

Cette campagne couvre la période allant de 1789 à 1794, des prémisses de la révolution au coeur de l'épisode sanglant de la "Terreur", où la guillotine fonctionnait quotidiennement sous le regard réjoui des "tricoteuses", et une populace extasiée par la vue du sang.

Une carte de Paris magnifique (De O. San Filippo)

Une période riche, sombre, où les investigateurs auront également le privilège de revivre (en option!) des évènements clés tels que: la prise de la Bastille, le Serment du Jeu de Paume, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, voire d'autres encore librement adaptables à volonté.

Car l'ouvrage fournit également des éléments de contexte qui permettent d'agrémenter la campagne de mini scénarios -faits maison -qui approfondiront l'immersion et permettront de faire revivre plus intensément les événements de cette période historique. Sur ce plan, les éléments d'histoire fournis sont très appréciables: ni trop, ni trop peu, un juste dosage pour garder la dimension de cette campagne à la taille suggérée. Néanmoins, si vous souhaitez en faire une campagne plus longue et complexe, tous les éléments de bases nécessaires sont là.

On pourra également faire mention des accroches de scénarios supplémentaires offertes en fin d'ouvrage destinées à disséminer davantage la présence du mythe dans le cas où elle ne se ferait pas suffisamment sentir..

Des pré-tirés clés en main sont fournis, chacun avec une histoire propre et des idéologies parfois diamétralement opposées: Serez vous le soldat romantique fréquentant en secret une jeune aristocrate, un jeune idéaliste croyant au besoin de réformer la monarchie, ou un royaliste qui n'a rien à redire à la monarchie de droit divin et qui crache sur ces idées révolutionnaires farfelues?

A qui profite tout ce sang ?

Les troubles de l'époque sont propices à créer des groupes de joueurs aux convictions dont les différences peuvent tourner au pugilat voire à l'affrontement jusqu'à la mort. Un soldat épousant les valeurs révolutionnaires du peuple tirerait il sur la foule du haut des tours de la Bastille ? 

Une première partie, linéaire, d'une mise en route très simple, conduira les investigateurs à pourchasser une noblesse s'adonnant à des orgies meurtrières sous la houlette d'un favori de la Reine. Tandis que la deuxième, plus libre et demandant plus de travail pour sa préparation,  leur fera faire un saut de 5 ans, en plein coeur de la Terreur, confrontés à un danger innommable, et où les alliés d'hier sont devenus des ennemis dangereux..

L'intégration des horreurs du mythe dans la Révolution Française était un pari ambitieux, mais un pari réussi.

Mark Morrisson a fait preuve d'une grande imagination et d'un sérieux dans le traitement des évènements historiques, prenant bien entendu quelques libertés (précisées!) pour adapter au mieux la fiction du scénario. 

Un ouvrage richement illustré dans un style graphique dépeignant une morbide atmosphère, exacerbée par cette tonalité empourprée qui conspire à nous immerger dans le sinistre Paris résonnant aux coups sourds du couperet de la guillotine.

Si Paris n'a pas brûlé, des rivières de sang ont en revanche bien coulé entre les pavés.

Un supplément de qualité, facile d'accès et très enthousiasmant à faire jouer, aussi je me fais un plaisir de vous le recommander, d'autant plus que la version française chez Edge est bientôt disponible!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Salut, merci pour ce bel article, il donne envie de jetter un oeil. Est-ce que tu sais
si la version française sera "améliorée" / "augmentée" ou une simple traduction?
Répondre
G
Je ne suis pas sûr mais, si on se base sur l'expérience du supplément de Berlin qui a été traduit sans aucune modification, j'ose imaginer qu'il en sera de même pour Le Règne de la Terreur. Il me semble que les versions anglaises ont une couverture matte et la présence d'un signet fort utile - que je confirme également pour Reign of Terror - ce qui peut faire une petite différence esthétique et pratique non négligeable.